Serge Pey

Voir tous ses livres (2)

Héritier du surréalisme international, Serge Pey se réclame d’un archaïsme fondamental : celui du chamanisme sans patrie qui est l’axe central de la poésie telle qu’il la pratique et l’entend. Le Carnaval des poètes vient s’inscrire en point d’orgue au terme de quatre décennies d’écriture et de poésie-action. En faisant défiler une cohorte de chars et de masques grotesques où les siècles se mêlent en un savant chaos, Pey renoue avec une veine satirique qui ne s’interdit ni la louange ni la trivialité. Que la poésie puisse encore se permettre de semblables fêtes – à l’encontre des célébrations confites qui la guettent – a quelque chose de rassurant. Même si c’est toujours vers une lumière plus secrète que tendent les flammes noires du poème de Pey.

Recevoir des alertes e-mail sur l'auteur

En validant, je consens au traitement de mes données personnelles afin de recevoir des notifications m’alertant des nouveautés éditoriales ou événementielles relatives à cet auteur et ce, conformément à la politique de confidentialité dont j’ai pris connaissance et que j’accepte sans réserve.

Voir tous ses livres

Ce site utilise des cookies nécessaires à son bon fonctionnement, des cookies de mesure d’audience et des cookies de modules sociaux. Pour plus d’informations et pour en paramétrer l’utilisation, cliquez ici. En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de cookies.

fermer